interview a Mathieu Konan Brou par Dina Lentini

Le projet Les Filles-Espoir du millénaire en Côte-d'Ivoire

un choix pédagogique à l'appui de la jeunesse, des femmes et de la société africaine

Genera segnalibro - Condividi

1. Le projet Les filles-espoir du millénaire” vise à voler les écolieres les plus défavorisés du destin de violence qui les attend lorsqu'ils quittent le minimum d'éducation où tous les peuples ont droit. Vous parlez à juste titre de « droit à une éducation de qualité » comme un droit à être inclus parmi les droits fondamentaux. Il est « naturel » que les résultats après quatre années d'activités ne sont pas entièrement satisfaisante, mais il est déjà un grand pas en avant. Pensez que vous pouvez continuer en trouvant de nouveaux financements et renforcer le travail des volontaires internationaux ? Vous avez des contacts pour cela  ?

 

foto di un gruppo di studentesse della Costa d'Avorio: les filles-espoir du millenaireles filles-espoir du millenaire

Avant tout, je me présente

Je suis Konan Brou Mathieu, instituteur de formation, titulaire d’une licence en géographie, option environnement et prépare un master 2 en environnement à l’université Félix Houphouët Boigny de Cocody (Abidjan) , j’ai en outre un certificat de spécialité aux droits des enfants en Afrique et un autre en initiation aux droits de l’homme au Centre de Recherche et d’Action pour la Paix(CERAP).

J’ai participé à plusieurs séminaires de formations sur le genre, les droits de l’homme et celui des femmes et des enfants en Afrique.

Mon ambition est de lutter pour la cause des enfants dans le monde, sensibiliser les adultes à avoir un regard positif à l’avenir scolaire des filles défavorisées et soutenir les filles-espoir du millénaire à la réussite scolaire.

1-En répondant à vos questions, le projet filles-espoir du millénaire le projet vise soutenir les écolières, ainsi parlant de financement, j’en ai assez besoin pour la poursuite des activités de soutien scolaire, des cours de renforcement, la réalisation des œuvres d’art et de visites des musées et autres sorties d’apprentissage. Pour l’heure les activités sont intenses la raison est de pouvoir maximiser la réussite scolaire de ces filles, en impliquant plusieurs enseignants. A vrai dire je n’ai pas eu de contact avec aucune structures de financement, le matériel reçu pour la confection des œuvres d’art sont quelques fois le soutien d’une ONG partenaire à part cela je fonctionne sur fond propre pour marquer mon engagement.

 2. aujourd'hui la Côte d'Ivoire, après la guerre civile de 2011, n'est pas un pays complètement pacifié. Puisque dans vos programmes est prévu l'éducation à la paix, vous pouvez nous apprendre le contenu et les lectures que vous avez planifiées à jouer pour aider la transformation de ces filles défavorisée en jeunes citoyens ?

Pour nous la paix reste primordiale pour tout développement harmonieux alors, après la crise la paix a été un maillon essentiel pour renforcer la cohésion sociale dans le pays. Ainsi les filles-espoir bénéficient chaque fois des sensibilisations à ce sujet par des personnes extérieures à l’école :O.N.G, Fondation comme la CDF (Children Dream Fondation) etc.Au fur et à mesure je me rends compte que ces filles souhaitent être des citoyennes libres, égales dans un pays développé. Pour ce fait nous avions travaillé avec l’ONG graine de paix de la Suisse ,pour une sensibilisation sur l’importance de la paix en Côte d’Ivoire.

fotografia dell'insegnante Mathieu con un gruppo di filles-espoir du millenaireMathieu con un gruppo di filles-espoir

3. Aujourd'hui, comme dans toute la réalité internationale, votre pays semble être divisé parmi richesse et pauvreté. Pensez-vous que les signes de reprise économique donnent un peu d'espoir? Que pensez-vous du projet du gouvernement "Agir pour le jeunes» lancé cette année? Il pourrait également ouvrir la voie à vos filles, après avoir terminé l'école primaire?

 

Notre pays aspire à une émergence en 2020, la reprise économique est vraiment un espoir pour la Cote d’ivoire que cela soit continuel pour développement harmonieux. Le développement durable d’un pays est basé sur une jeunesse responsable et bien formée. Alors agir pour la jeunesse est bien vu pour nous car les filles-espoir peuvent avoir l’espoir de s’insérer dans une société durable au sens d’un développement.

4. Cette année il y a le programme du gouvernement pour la scolarité obligatoire de 6 à 16 ans et le recrutement de plus de 5000 enseignants, dont plus de 4000 pour le niveau primaire. Cela va changer la situation, même à Abobo?

Voyant les enfants les jours de l’école en train de vendre dans le grand marché d’Abobo, m’a poussé à agir pour le maintien de la jeune fille à l’école pour celles qui sont déjà scolarisées donc la scolarisation obligatoire de 6 à 16 ans est la meilleure que je souhaitais depuis lors. C’est une grande vision et une grande décision que nous prions tous son grand succès pour nous qui sommes engagés pour le maintien de la jeune fille à l’école.

5. Dans Abobo il y a maintenant un mouvement culturel fort et une volonté de la récupération et de l'amélioration sociale, comme les initiatives de théâtre participé. Les divers groupes culturels, les enseignants, les initiatives religieux et laïques, ont-ils des liens parmi eux?

Evidemment il y a un lien entre tous ces mouvements cités afin d’améliorer la cohésion sociale à Abobo, un quartier qui a beaucoup souffert de la crise post-électorale. Le théâtre participatif permet une sensibilisation de la population sur la valeur d’une paix durable dans notre pays. La culture facilite le développement.

6. Je sais que de nombreuses organisations catholiques italiennes interviennent depuis longtemps à Abobo et en Côte d'Ivoire. Vous, en particulier, que lien avez-vous avec l'Italie?

Les organisations catholiques qui font du bon travail à Abobo et en Côte d’Ivoire ,nous les apprécions à juste titre car ils participent eux aussi à la cohésion sociale. Pour moi en particulier, l’Italie est pays qui m’a permis de connaitre l’Europe, j’y ai été pour une rencontre internationale sur la pédagogie Freinet (RIDEF 2014 à Reggio Emilia du 21 au 30 juillet 2014). Mes activités ont eu du tonus grâce à l’ONG terre des hommes Italie qui à travers son représentant en Côte d’Ivoire Mr RABBIOSI Alessandro qui me soutien dans mes activés. C’est vraiment grâce à lui que j’ai eu la visite d’une chaine de télévision italienne en 2014. Nous travaillons en plus sur la correspondance scolaire avec Marta Fontana , une participante de la RIDEF 2014 en Italie. Je dis aussi merci à Mr Atonino Martino et sa femme Dina Lentini qui apprécient énormément mes activités de maintien de la jeune fille à l’école.

7. Vous avez identifié plusieurs causes qui conduisent les filles défavorisées à la démotivation par rapport a l'école et donc à l'échec scolaire. Vous pouvez répertorier ceux qui vous paraissent les plus importants ?

les causes de l’échec scolaire des filles défavorisées sont nombreuses mais nous pouvons citer :

- La pauvreté des parents un problème commun aux pays en développement.
- les grossesses en milieux scolaire qui fragilisent le maintien de la jeune fille à l’école.
- l’analphabétisme des parents.
- la négligence des filles qui subissent fortement l’éduction de la rue.
- le manque de suivi pour pallier aux difficultés scolaire de la jeune fille.

 

les filles-espoir si impara a disegnare e dipingere si impara a disegnare e a dipingere

8. Le but de cet entretien est de présenter aux nos lecteurs l'experience du votre projet, est-ce-que vous pouvez nous donner quelques exemples de vos activités? Qu'est-ce que, dans les programmes, les lectures que vous proposez? Donnez-vous de l'espace à l'histoire, les histoires traditionnelles, dans les lectures modernes? Avez-vous eu de succés pour donner un minimum de connaissances scientifiques? Donnez-vous des informations sur la nutrition et dans le domaine de la santé et de l'hygiène ?

Très belle question, mes activites de maintien de la jeune fille à l’école sont aussi nombreuses

-Les cours de renforcement pour celles des classes de Cm2 du groupe scolaire dont le niveau est faible. Nous renforçons en Mathématique, en sciences, en français et Histoire et la Géographie. Cela est aussi important pour nous de rappeler les notions mal acquises.
- Les activités de sensibilisation sur les maux tels que les grossesses en milieu scolaire, les maladies comme le VIH et le SIDA, le virus Ebola qui sévissent en Afrique de l’ouest. Nous sensibilisons sur l’hygiène, l’entretien de notre environnement.
- Les activités de dessin qui permet à chacune de s’exprimer à travers leurs œuvres qui évoquent entre autre le droit de l’enfant (droit à l’éducation, droit à la vie ,droit à l’identité) et cela développe leur sensibilité en humanisme.
- Les activités avec les ONG terre des hommes , la Clinique juridique d’Abobo et la CDF qui ont pour objectifs de faire la promotion de droits des enfants et favoriser la rencontre avec d’autres enfants afin de promouvoir la cohésion sociale entre eux.
Pour nous, l’histoire est l’étude du passé, c’est vraiment important pour nous de parler régulièrement du passé des peuples africains en parlant de la traite négrière, l’indépendance de nos jeunes nations africaines, du peuplement de notre pays et de la vie traditionnelle.

Nous préparons un projet de dessin des masques historiques pour voir l’imagination des filles.
Ici notre minimum scientifique est basé sur les cours d’électricité, en parlant des circuits électriques simples et les dangers du courant domestique, des cours qui sont dans nos programmes scolaires et notre rôle est d’accentuer la compréhension. Nous serons heureux de bénéficier de votre expérience à ce sujet qui me plait beaucoup.

  9. Vous êtes un peintre et, entre les matériaux, je voyais des dessins réalisés par les filles. l'activité artistique et la peinture en particulier ont d'énormes possibilités d'intervention. Pouvez-vous nous dire quelque expérience avec les filles qui ont développé leur sensibilité?

Cest vraiment génial pour moi d’utiliser mes qualités artistiques pour mener une bonne animation des groupes de travail et d’utiliser le dessin comme valeur motivante pour ces filles de faible niveau scolaire. Les œuvres réalisées par ces filles sont de qualité.

disegno fatto da una bambina delle filles-espoirdisegno fatto da una delle filles-espoir

Ainsi les filles à travers leur dessin qui touchent l’humanisme, leurs peines quotidiennes et réclament par la suite leur droit qui reste primordial pour leur évolution.
Elles comprennent que l’homme est au centre de tout développement dont le respect des droits de l’homme.

10. Enfin, je voudrais savoir quels sont vos plans de carrière et si vous enseignez toujours à Abobo en continuant à prendre soin du projet.

C’est de façon bénévole que j’ai commencé ce combat pour le maintien de la jeune fille de faible niveau scolaire à l’école, je vise alors une large communication de mes activités, travailler dans une structure internationale comme l’UNICEF ou autre qui lutte pour les enfants du monde entier, et maximiser la réussite scolaire des filles d’Abobo et veiller à la bonne marche de leur droit.

Oui je souhaite toujours rester à Abobo pour prendre soin du projet mais il faut savoir que les difficultés scolaires des filles touchent plusieurs régions de mon pays et même en Afrique de l’ouest me limiter à Abobo serait mieux si le suivi de jeune fille scolarisée reste une priorité pour tous.
Si notre objectif majeur reste qu’une fille scolarisée puisse avoir le premier diplôme universitaire, nous souhaitons une forte communication sur tout projet qui vise à maintenir la jeune fille à l’école, car la femme autonome participe aussi activement au développement de nos nations.
En somme nous disons que toute approche pédagogique doit viser l’intérêt supérieur de l’enfant dans son apprentissage. La scolarisation de la jeune fille reste l’idéal mais leur maintien à l’école est aussi primordial car éduquer une fille peut contribuer à éradiquer la pauvreté et promouvoir la paix dans nos paix Africains. Ensemble, prévenons la déscolarisation de la jeune fille en Afrique et particulièrement en Côte d’Ivoire (Rapport 2014).

BROU KONAN MATHIEU dit MATEO de BROU, enseignant et artiste peintre

Mail :broumathieu@yahoo.fr

Tél :22547801578

foto di gruppo delle filles-espoir du millenaire con Mathieu Brou

Mathieu Konan Brou con les filles-espoir du millenaire

 

Je vous salue. Je partage votre idée que même une année supplémentaire d'école peut changer le destin d'une jeune fille. Félicitations à vous et votre groupe.
Avec amitié, Dina Lentin
i

torna indietro di una pagina
critica costumi  |  cultura  |  didattica  |  dina  |  società  |  aggiungi un commento

Logo e suggerimenti grafici: Emilie Barret - HTML : Nino Martino - Sviluppo del sistema di gestione dei contenuti (CMS): Roberto Puzzanghera | login